Le Cabinet en l’honneur du Docteur Honnorat

Entre art contemporain et collection scientifique

 

Avec ce cabinet, l’artiste hollandais herman de vries*, botaniste de formation, a souhaité rendre hommage à Simon-Jude Honnorat scientifique dignois qui étudia la flore de la région, la géologie, les fossiles et les insectes. Le Docteur Honnorat  publia en 1848 le premier dictionnaire de la langue provençale dans lequel herman de vries a trouvé les 1200 noms de plantes composant l’oeuvre lou camp prouvençau.

Deux des herbiers historiques d’Honnorat (vers 1800) sont au centre de l’espace. Sur les murs, se déploie un herbier de 111 plantes récoltées par herman de vries dans la forêt de faillefeu, dont Honnorat dressa l’inventaire. Encadrées dans des formats individuels qui traduisent la philosophie d’herman de vries sur l’unicité du vivant, chaque plante est ainsi présentée comme un portrait.

 

* nous respectons le souhait de l’artiste de ne pas utiliser de majuscules dans son nom, une manière de manifester son opposition à toute forme de hiérarchie.

 

Découvrir les œuvres d’herman de vries dans la nature en pays dignois, cliquez ci-dessous :

 

 

 

  • fenêtres, vallon de Descoure, Vallée du Bès.

 

Explorer la collection d’art contemporain sur le territoire :

Œuvres dans la nature

 

Approfondir la découverte des oeuvres d’herman de vries par des ouvrages disponibles à la boutique du musée :