Table-relief – David Renaud, 2011

2011, Col de Larche, Route de l’art contemporain VIAPAC, Acier corten

Être à la fois au-dessus, devant et dans le paysage, c’est l’expérience que propose David Renaud avec Table-relief, en référence aux modes de représentations du territoire. La table d’orientation, emblème d’un tourisme qui contemple, est associée ici au plan-relief, retranscription du paysage en 3D à vocation stratégique et militaire. Ce dialogue entre tourisme et défense du territoire résonne avec le Col de Larche, à la fois frontière défendue par les Forts qui la jalonnent et lieu de passages, d’échanges entre cultures. Néanmoins fractionné par des couleurs, frontières et pointillés, le paysage perd sa dimension sensible et physique. Imaginée comme un point de départ, cette sculpture est une invitation à s’en détacher : en arpentant les crêtes, en suivant les failles et les pics, le marcheur se laisse dominer, fait de la montagne un espace vécu et confère à ses sommets un nouveau relief.

L’artiste David Renaud est né en 1965 à Grenoble, il vit et travaille à Paris. Le paysage est au centre de son travail artistique qui prend pour point de départ la carte géo/topographique. Tout en s’appliquant à respecter cet outil fondamental dans l’étude de notre environnement, jugé comme base pour appréhender n’importe quel paysage, il exerce sa liberté dans la construction des structures et dans la forme de ces œuvres. Dans ses installations, les échelles sont perturbées, les distances sont réduites et la temporalité annulée. Il questionne alors notre rapport au paysage en nous proposant de s’éloigner d’une vision trop codifiée et trop conceptualisée.

 

Situer l’œuvre