Lavogne – Henri Olivier, 2000

Henrie-Olivier

2000, Digne-les-Bains, Parc Saint-Benoît, installation-aménagement paysager

 

Lavogne, c’est ainsi qu’Henri Olivier a choisi de nommer son bassin-installation en reprenant le nom des abreuvoirs naturels des Causses utilisés par les troupeaux. La vasque est réalisée en porphyre bleu, une roche magmatique blanchâtre, bleutée et parfois verdâtre parsemée de cristaux blancs. Cette sculpture posée dans le parc telle une lentille d’eau claire reflète le paysage. Entre installation d’art dans la nature et aménagement paysagiste, Lavogne souhaite nous rappeler la vie rurale.

L’artiste, né à Alger en 1955, vit et travaille dans les Alpes Maritimes. Depuis 1980 il a développé parallèlement à sa pratique artistique une expérience de paysagiste. Son travail interroge les relations de la sculpture au jardin, à l’environnement et au paysage, mais également notre propre perception de l’espace. Comme le dit Allen S. Weiss, écrivain américain spécialiste de l’architecture des paysages « ses sculptures servent de catalyseurs pour mettre l’esprit, le regard et le corps en mouvement ».

 

Situer l’œuvre