Quand j’aurai du vent dans mon crâne – Nicolas Rubinstein

Année : 2014
Éditeur : Lienart éditions
ISBN : 9
78 2 359061 28 4

Prix : 20.00 €

« Le titre du livre* est tiré d’un poème de Boris Vian, mis en musique par Serge Gainsbourg en 1964 et interprété par Serge Reggiani. Cette interprétation, entendue un soir sur les ondes de France Inter alors que j’étais élève en classes préparatoires aux grandes écoles, m’a fortement marqué. Les mots m’attirèrent immédiatement. Ils décrivaient une image familière, me renvoyaient à un paysage intérieur longtemps parcouru. Et j’y sentis quelque chose de joyeux et de souriant qui me parlait directement. À une époque où internet n’existait pas plus que les podcasts, je ne pus retrouver cette chanson. Elle resta longtemps à l’état de souvenir heureux. L’année suivante, je me mis à dévorer toute l’œuvre de Boris Vian. Il devint presque mon modèle. N’était-il pas ingénieur, lui aussi, et écrivain, poète, musicien, artiste. Aujourd’hui, en relisant ce texte du poète, je suis surpris d’y retrouver de nombreux éléments de ma sculpture : les os, les rats, le cerveau, l’obsession du temps… Et rétrospectivement, je me demande si ce n’est pas l’émotion adolescente, ressentie à l’audition de ce morceau, qui a conditionné tout mon travail… »

* Nicolas Rubinstein à propos de sa publication Quand j’aurai du vent dans mon crâne (2014, éditions Lienart), retraçant 25 ans de travail.